Print-header
1 / 7
2 / 7
3 / 7
4 / 7
5 / 7
6 / 7
7 / 7
  • Mini-sites > Réseau des bibs-ludos > Infos pratiques

    Le réseau des bib-ludos de Dieppe

    Des lieux de vie et de découvertes 

    flamme-reseau.jpg

     

     Plus de 100.000 documents en accès gratuit

    catalogue-ligne.jpg 

      

    Des animations pour petits et grands

     actualit.jpg

     

     

    Agenda-.jpg

     

     

     

    Des services pour tous

    services.jpg

  • Mini-sites > Réseau des bibs-ludos > Infos pratiques

    Les lieux

    Trois ludothèques et quatre bibliothèques

    La Ville de Dieppe offre à ces habitants 5 lieux culturels où chacun peut trouver son bonheur en matière de romans, bandes dessinées, jeux, musiques, films, etc...

    la médiathèque Renoir, Quai Bérigny tél : 02 35 06 62 62 bus n° 1,2,3(arrêt gare SNCF)

    la bibliothèque-ludothèque Camille Claudel, Route du Vallon, Val Druel tél : 02 35 06 60 55 Bus n°2(terminus)

    la bibliothèque-ludothèque le Drakkar, Rue J-P. Leguyon, Neuville tél : 02 35 06 61 02 Bus n°1,2(arrêt Dunant)

    la bibliothèque Jacques Prévert, Rue Montigny, Janval tél : 02 35 06 60 05 Bus n°3 (arrêt Frissard)

    la ludothèque Petit Prévert, Pôle de services La Fontaine, Les Bruyères tél : 02 35 06 61 17 Bus n° 3 (Terminus)

    le Kiosque Maison de quartier, 38 rue Cité de Limes, tél 02 35 82 18 46

    plan-bib2011.jpg

     

  • Mini-sites > Réseau des bibs-ludos > Infos pratiques

    Les horaires d’ouverture

    Les horaires d’ouverture

    Médiathèque Jean Renoir

    mediatheque-DVD.jpg

    HIVER (septembre-avril)

    du mardi au dimanche : 13h30 - 18h
    mercredi : 10h30 - 18h

    ÉTÉ (mai-août)

    du mardi au samedi : 13h30 - 18h
    mercredi : 10h30 - 18h

    Fonds ancien : Du mardi au samedi 13h30-18h

    Avant 14h passer par la rampe d’accès Bd du Général De Gaulle

     

    Bibliothèque-Ludothèque Camille-Claudel

    mardi au vendredi de 15h à 18h et le samedi de 14h à 17h.

    vacances scolaires : du lundi au vendredi de 14h à 17h30.

    Fermé la semaine du jour de l'An.

     

    Bibliothèque-Ludothèque Le Drakkar

    Septembre à juin : mardi de 14h à 18h ; mercredi de 10h à 12h et de 14h à 18h ; jeudi de 10h à 12h et de 15h à 18h ; vendredi et samedi de 15h à 18h. Fermeture entre Noël et le Jour de l’An

    Juillet-août : du mardi au vendredi de 14h à 17h30.

     

    Bibliothèque Jacques Prévert

    De septembre à juin : mardi de14h à 19h ; mercredi de 10h à 12h et de 14h à 18h ; jeudi de 16h à 18h ; vendredi de 14h à 18h et samedi de 14h à 17h. Fermeture pendant les vacances de noël.

    Juillet-août : du mardi au vendredi de 14hà 17h30

     

    Ludothèque Petit Prévert

    Hiver : mardi, jeudi, vendredi de16h30 à 18h ; mercredi de 10h à 12h. Fermeture pendant les vacances de noël.

    Petites vacances scolaires : du mardi au vendredi de 10h à 12h

    Juillet-août : fermé (prêt de jeu reporté sur la bibliothèque Prévert)

  • Mini-sites > Réseau des bibs-ludos > Infos pratiques

    Les tarifications et réglements

    Le réglement intérieur

    Afin de garantir le bon usage des bibliothèques-ludothèques et d'assurer un accueil de qualité, un réglement intérieur à été adopté par le conseil municipal du 30 juin 2011

     

    Les différents abonnements

    L'accés aux bibliothèques-ludothèques de Dieppe est libre et gratuit pout tous. Pour pouvoir emprunter, il est nécessaire de s'inscrire.

    La carte Média Pass permet d'emprunter 5 livres lus ou imprimés, 5 magazines, 5 disques et2 jeux. Elle est individuelle ou familiale. Elle est valable dans toutes les bibliothèques-ludothèques de la Ville de Dieppe.

    La carte Média Multipass permet d'emprunter 5 livres lus ou imprimés, 5 magazines, 5 disques, 2 jeux, mais aussi 5 vidéos et 1 cédérom. Elle est individuelle ou familiale. Elle est valable dans toutes les bibliothèques-ludothèques de la Ville de Dieppe

    La carte Média Minipass est réservée aux résidents de foyers d'urgence, spécialisés. Elle permet d'emprunter 1 livre lu ou imprimé, 1 magazine, 1 jeu, 1 disque. Elle est individuelle. Elle est valable dans toutes les bibliothèques-ludothèques de la Ville de Dieppe. Elle est gratuite.

    La carte Média Pro est réservée aux enseignants, animateurs, assistantes maternelles, formateurs, éducateurs, aide-éducateur qui souhaitent emprunter des documents à des fins professionnelles.

    La carte Média Col est réservée aux collectivités éducatives ou ludo-éducatives qui souhaitent emprunter des documents utilisés avec des groupes lors d'activités. Chaque responsable de groupe ou de classe peut posséder sa propre carte sous couvert de la direction de la structure. L'adhésion est valable du 1er septembre au 1er juin, excepté pour les centres de loisirs, pour lesquels la durée du prêt est égale à la période de fonctionnement du centre.

    Les tarifs d'inscription

    La tarification a été fixée lors du CM du 16 décembre 2010

    Lors du conseil municipal du 16 décembre 2010, a été voté la gratuité de la carte MédiaMultipass pour les habitants de l’agglomération Dieppe-Maritime.

    Le Conseil de la Communauté d'Agglomération de la Région Dieppoise confirme la gestion de la gratuité aux communes de l'agglomération dotées de bibliothèques et a décidé de les dédommager du manque à gagner entrainé par la perte des recette liées aux inscriptions.

     

    La tarification des photographies pour les documents anciens

    La ville à mis en place une tarification pour la reproduction photographique des documents anciens lors du CM du 30 juin 2011

  • Mini-sites > Réseau des bibs-ludos > Infos pratiques

    Les dons

    Depuis la création de la bibliothèque, les collections se sont accrues régulièrement pour atteindre 35000 volumes aujourd'hui. Le premier catalogue imprimé de 1857 est dressé par Arsène Morin qui comptabilise alors 8000 volumes. Cet accroissement est du au fait que depuis sa création, la bibliothèque reçoit de nombreux dons identifiés grâce aux précieux registres d'inventaire. La constitution des collections a toujours reposé en grande partie sur la générosité de particuliers ou d’institutions publiques.

    Les grands lecteurs et érudits du XIXe siècle sont également les donateurs les plus généreux. Ils se nomment Victor Langlois , orientaliste, Charles Lebon, négociant et maire de Dieppe ou encore La duchesse de Berry. Cette dernière lance la grande mode des bains de mer en fréquentant l'établissement de 1824 à 1829 et fait des dons prestigieux à la Ville. En effet, elle offre des volumes reliés par Simier, ils illustrent à la fois son goût pour la bibliophilie mais aussi son attachement à Dieppe.

    En 1937, Edouard Le Corbeiller enrichit sérieusement ce patrimoine en remettant, le Missel des Plaies (missa quinque plagis, fin XVe), seul manuscrit médiéval enluminé conservé actuellement dans le fonds.

    Photos-39.jpgLes bains Caroline (1822-1839) de Fielding gravé par Hawell.

    Photo 21: Galerie de son Altesse Royale Madame la duchesse de Berry. Ecole française, peintres modernes. Ouvrage lithographié par d'habiles artistes sous la direction de M. le Chevalier Bonnemaison.

    Paris : imp. de J. Didot l'ainé, 1822 . Reliure maroquin vert signé Simier relieur du roi, fleurdelisée aux angles, motifs estampés à froid sur les plats. Ex dono encadré à chaud: « Donné par S.A.R. Madame, Duchesse de Berry à la Bibliothèque de la Ville de Dieppe; Dpt de la Seine-Inférieure «  avec au centre les armoiries de la Duchesse. 2 volumes in-folio. (Afff 5)

    Photo-36.jpgMissel des plaies, 1er folio. : Au centre bas, écusson de gueules à la croix d'argent chargée de cinq coquilles de sable et au bas à droite, un personnage à genoux priant en robe rouge. Ex-libris et don de E. Le Corbeiller. (Mss 182)

     

     

     

    Photo-37.jpg Missel des plaies, 6e folio. (Mss 182)

    Les dons contemporains et la politique d'acquisition patrimoniale de la ville largement soutenue par le Fonds Régional d'Acquisition des Bibliothèques de Haute-Normandie permettent encore aujourd'hui d'étoffer un fonds déjà remarquable.

    Voici ci-dessous les dons les plus significatifs reçus dernièrement:

    Le livre et l'enfant: Le don de Mr François Casanova

    En 2006, la bibliothèque a recueilli un don particulièrement intéressant de livres pour enfants du XIXe siècle. Ces Enfantina ont été donnés à la ville, par Monsieur François Casanova qui a exercé les fonctions de bibliothécaire à Dieppe au début des années 1960. Ce don a été valorisé par une exposition Le livre et l'enfant au XIXe siècle, le fonds Casanova. Ce fonds de 120 ouvrages consacrés à la littérature d'enfance et de jeunesse offre une orientation inédite aux collections, ces ouvrages invitent à un voyage extraordinaire dans le temps, une rencontre patrimoniale entre le livre et l'enfant couronné par l'épanouissement de l'illustration. Ce don témoigne de plusieurs évolutions propres à l'édition du XIXe siècle: le livre devient un objet pour l'enfant et se démarque de la production pour adultes. On ne conçoit plus de s'adresser à l'enfant sans avoir recours à l'image et aux grands illustrateurs du moment. Le livre entre également dans sa phase industrielle: la reliure d'éditeur fait passer l'habillage des livres de l'ère artisanale à l'ère industrielle. Le succès du livre dépend de sa présentation : les cartonnages d'éditeurs s'imposent désormais, qu'ils soient en papier gaufré et doré ou en toile rouge et or. Le livre pour enfant au XIXe siècle reflète aussi une évolution des mentalités dans son contenu, en passant d'une formation morale et spirituelle de la jeunesse avec l'hégémonie des bibliothèques de jeunesse chrétienne, à une littérature plus récréative mais instructive et patriotique. Cette évolution éthique se répercute dans la répartition géographique des maisons d'édition: au monopole provincial de la première moitié du siècle avec des éditeurs comme Mégard à Rouen succède l'avènement des grands éditeurs parisiens tel Hachette ou Hetzel.

    image Cartonnage d'éditeur Jules Verne

    Affiches : Don d’un particulier reçu en 2008

    Douze affiches anciennes relatives à Dieppe ont rejoint le fonds ancien, il s'agit d'affiches touristiques, d'affiches du Circuit Auto de Dieppe et d'affiches évenementielles comme celle de la Course au trot de Dieppe.

    Course au trot de Dieppe du 29/07/1928 illustrée par Malespina. (63x80 cm.)

    Dons de l’Association des Amys du Vieux Dieppe

    Cette association soutient les actions du fonds ancien et local par des aides en « nature » (prises de vues) mais aussi par des dons remarquables.

    L'album de lithographies d'Adolphe Maugendre donné par l'association en 2009 illustre le lien qui l'unit au fonds ancien. L’ouvrage réunit 19 lithographies en couleur sur Dieppe et ses alentours comprenant églises, monuments et sites pittoresques Cet ouvrage est rarissime quand il est complet comme c’est le cas ici.

    Maugendre : Dieppe et ses environs, suite de 19 lithographies couleur hors-texte.

    Cartonnage d’éditeur, à Dieppe Chez A. Marais fils, imprimé par Auguste Bry.

    Format oblong (27 x36 cm). [1860].

    Don de l’Association des Amis de Georges Marchand

    Don de plus de 1000 négatifs en nitrate de cellulose de l’Association des Amis de Georges Marchand représenté par M. Pierre Verbraecken.

    Ce fonds photographique unique est un témoin majeur pour l'histoire de la Ville de Dieppe mais aussi pour l'histoire de la photographie.

    Georges Marchand modernise tout d'abord l'atelier de reliure familiale en inventant un système de reliure permettant de réduire le prix de revient. Ensuite, il fait construire un atelier et un laboratoire de photographies au dessus de l'immeuble 174 grande rue puis se lance dans la photographie.

    Georges Marchand est un des premiers à utiliser le procédé de la phototypographie pour réaliser des cartes postales qui ont un grand succès.

    Dieppe et sa région sont le champ de son activité photographique et il n'est pas un lieu dont il ne sait pas rendre le caractère avec un sens très artistique.

    Certaines de ses cartes ont eu un tirage considérable à l'époque. Nombreux sont les dieppois qui conservent des photographies de famille réalisées dans l'atelier de l'allée Trianon et qui portent la signature de Georges Marchand.

  • Mini-sites > Réseau des bibs-ludos > Infos pratiques

    Le Mécènat

    Le projet culturel des bibliothèques peut être l’occasion de lier des partenariats inédits à travers des actions de mécénat. Le mécénat permet de renforcer l’impact financier du projet en impliquant des acteurs économiques dans un rôle social à l’échelle de leur territoire. Le mécénat n'est pas un acte innocent ou désintéressé: c'est un acte fondé et légitimé par un engagement qui doit être réciproque entre le mécène et l'établissement public.

    Ainsi cette réciprocité, engage la ville dans des contreparties à rendre aux éventuels mécènes. Cependant,  « la valeur de ces contreparties doit demeurer dans une « disproportion marquée » avec le montant du don : il est communément admis un rapport de 1 à 4 entre les montant des contreparties et celui du don, c’est à dire que la valeur des contreparties accordées à l’entreprise mécène ne doit pas dépasser 25% du montant du don. »[1]

    Ainsi, l'entreprise Toshiba implantée à Dieppe a été au titre de mécène, un acteur important de la réorganisation de la médiathèque Jean Renoir lors de son réaménagement de juin à août 2011.

    [1] Voir à ce sujet: Bulletin officiel des impôts (BOI) 4 C-2-00, n°86 du 5 mai 2000, et 4 C-5-04, n° 112 du 13 juillet 2004).  http://www.mecenat.culture.gouv.fr/legi_entreprise01.php

  • Mini-sites > Réseau des bibs-ludos > Infos pratiques

    Lexique

    Archives: Ensemble des documents produits ou reçus par toute personne physique ou morale, et par tout service ou organisme public ou privé dans l'exercice de leur activité. Souce essentielle pour retracer l'histoire de la ville. Il faut distinguer archives anciennes (avant la révolution française) et archives modernes (après la révolution française jusqu'à aujourd'hui).

    Armorié, e: Décoré d'un emblème héraldique, d'armoiries. Reliure armoriée ou reliure aux armes: reliure aux armes d'un personnage, d'une famille ou d'une collectivité.

    Autographe: Qui est de la main même d'un auteur, en évoquant un texte manuscrit.

    Bibliophile: Personne qui aime les livres non seuleument pour leur valeur textuelle (littéraire, historique ou documentaire), mais surtout pour leur rareté, leurs qualités esthètiques et pour l'ensemble de leurs caractéristiques bibliographiques et matérielles (illustration, typographie, reliure, provenance...).

    Cartonnage d'éditeur: Reliure d'éditeur apparue en France au XIXe siècle, utilisant la technique du cartonnage emboîté. Couverture attrayante pour conquérir un nouveau public.

    Cabinet littéraire: Institution de lecture à but commercial née de l'initiative des métiers de la librairie et fondée sur le principe de la location. Le cabinet littéraire est une boutique ouverte au public des villes, au même titre que les commerces de consommation quotidienne.

    Activité des ces cabinets au cours des XVIIIe et XIXe siècle.

    Catalogue: Liste descriptive et ordonnée de l'ensemble des documents composant le fonds (quel que soit le support), qui permet au lecteur de localiser et d'obtenir ceux-ci à partir de clés de recherche, telle que l'auteur, l'éditeur, le titre ou le sujet.

    Echevin: Magistrat municipal sous l'ancien régime.

    Envoi: Phrase ou formule manuscrite portée sur un exemplaire d'un livre et par laquelle l'auteur fait hommage de cet exemplaire à quelqu'un. Ce terme est différent de la dédicace qui peut-être imprimée ou manuscrite et qui, dans ce cas peut-être de la main de quiconque offre l'exemplaire.

    L'envoi est nécessairement manuscrit, et de la main même de l'auteur.

    Ex-dono: Inscription indiquant qu'un un livre a été donné à celui chez qui on le trouve.

    Ex-libris: Marque de propriété portée sur un livre, sous la forme d'une mention manuscrite, d'une mention imprimée ou d'une figure gravée sur une étiquette ou une vignette collée..

    Enluminure: Elèment décoratif ou représentation imagée exécutés à la main pour embellir un livre manuscrit ou imprimé. On peut par extension évoquer tout ornement, décoratif ou figuratif, dessiné ou peint sans l'aide de moyens mécaniques, sur papyrus, parchemin ou papier.

    Estampe: Image imprimée sur papier, appartenant le plus souvent à une série limitée, tirée par des procédés artisanaux à partir d'un élèment d'impression original tel que planche gravée ou pierre lithographique.

    Iconographie: Ensemble des illustrations d'un personnage ou d'un thème.

    Incunable: Ouvrage imprimé en Europe avec des caractères mobiles avant le 1er janvier 1501. Englobe tous les livres imprimés depuis les origines de l'imprimerie, vers 1454-1455, jusqu'à la fin du XVe siècle.

    Lithographie: Procédé d'impression fondé sur l'utilisation d'une pierre calcaire sur laquelle on dessine ou on écrit avec une encre ou un crayon gras, et sur la répulsion entre l'eau et les corps gras.

    Manuscrit: Qui est écrit ou copié à la main

    Maroquin (reliure en): Peau de chèvre tannée et mise en couleur avec des teintes végétales ou synthétiques, caractérisée par sa solidité, son épaisseur et son grain rond et large. Reliure de luxe le plus souvent.

    Parchemin: Peau d'animal (mouton, chèvre, agneau...) préparée spécialement pour l'écriture et utilisée avant le papier en occident.

    Reliure: La reliure consiste à lier, à rassembler « la » ou « les » feuilles d'un livre, pliées ou non en cahier, de manière à en prévenir la dégradation, à en permettre l'usage durable et souvent à lui donner une esthétique avenante