Print header
1 / 7
2 / 7
3 / 7
4 / 7
5 / 7
6 / 7
7 / 7
  • Mini-sites > 19 août 1942 > Les lieux de mémoire

    Les liens Dieppe-Canada : quelques repères

    Les liens unissant le Canada et la ville de Dieppe remontent au début du XVIe siècle. Plusieurs événements importants jalonnent cette longue histoire, empreinte d’affection cordiale.

    Dès 1508
    Jehan Ango père envoie Thomas Aubert explorer les rivages de Terre-Neuve.

    En 1524
    Giovanni Verrazano, à bord de La Dauphine découvre et longe les côtes du Canada, qu’il dénomme Nouvelle France.

    Entre 1599 e   t 1609
    Le Dieppois Pierre Chauvin organise plusieurs expéditions. Le roi Henri IV nomme en 1603 Aymar de Chastes, qui était alors gouverneur de Dieppe, premier vice-roi de la Nouvelle-France.

    En 1617
    Louis Hébert embarque à Dieppe avec sa famille pour aller s’installer au Canada, ce qui lui vaudra le titre de « Père du Canada ». Durant tout le XVIIe siècle, des Dieppois vont quitter leur ville pour aller s’établir au Québec. Parmi eux figure Charles Le Moyne et ses enfants.

    Le 4 mai 1639
    Trois religieuses Augustines, accompagnées de trois soeurs Ursulines, partent pour aller fonder l’Hôtel-Dieu de Québec.
    Jean Vauquelin, officier de marine originaire de Dieppe, va se battre héroïquement en 1758 et en 1760 pour la défense de la présence française au Canada. Sa statue sera érigée en septembre 1930 à Dieppe, sur la falaise du Vieux Château.

    En 1926
    Des pèlerins canadiens viennent à Dieppe, et en août 1927, est inaugurée la borne « Dieppe Canada » au pied du château.

    Le 19 août 1942
    Le raid marque le sacrifice des Canadiens sur la plage dieppoise.

    Le 1er septembre 1944

    liberation-dieppe-1944.jpg

    Les troupes canadiennes libèrent la ville.

    En 1946
    Pour le 4e anniversaire du raid, les cérémonies sont présidées par W.L Mackenzie King, Premier ministre canadien.

    En 1952
    Ine ville nouvelle du Nouveau Brunswick est baptisée Dieppe.

    Le 10 avril 1992
    Brian Mulroney, Premier ministre du Canada, effectue une visite officielle à Dieppe.

  • Mini-sites > 19 août 1942 > Les lieux de mémoire

    Le cimetière des Vertus, un lieu de recueillement

    Au matin du 19 août 1942, de Sainte-Marguerite à Saint Martin en Campagne, huit plages de la région dieppoise sont le théâtre de combats.

    Chacune des attaques a pour objectif des sites stratégiques. Ce coup de main ne doit pas durer plus de 10 heures.
    6100 hommes de dix nationalités sont engagés à terre, sur mer et dans les airs : 5000 Canadiens, des commandos britanniques, des Américains, des Polonais, des Tchèques, des Belges, des Australiens, des Néo-Zélandais ainsi que des éléments des Forces françaises libres. L’Opération Jubilee se solde par un bilan dramatique : les Alliés enregistrent 1200 tués (dont 913 Canadiens), 1600 blessés et plus de 2000 prisonniers.

    cimetiere-vertus.jpg

    Le cimetière militaire des Vertus est un haut lieu de mémoire du 19 août 1942. Chaque année, les cérémonies commémoratives s’y déroulent dans un recueillement solennel. Mais à eux seuls, le calme ambiant et le caractère monumental de ce cimetière imposent au visiteur un profond respect.

    Sur ce terrain recouvert de gazon, les tombes des militaires du Commonwealth s’alignent par rangées symétriques. Sur chaque stèle sont gravés le nom, les dates, le grade, le régiment… du défunt, sauf pour les hommes qui n’ont pu être identifiés.
    Une croix ou une étoile de David précisent l’appartenance religieuse.
    Ce cimetière, entretenu par la Commonwealth war graves commission, comprend également un grand autel, une croix et une chapelle funéraire.

    Celle-ci contient un coffre renfermant les registres des décès et un livre d’or à disposition des visiteurs. Deux plaques gravées sont scellées face à face sur les murs de cette chapelle. Ces inscriptions mentionnent que ce terrain a été offert en don par le peuple français « pour que puissent y reposer à jamais les restes des marins, des soldats et des aviateurs à la mémoire desquels honneur est ici rendu ».

    Il faut souligner que ce cimetière est le lieu d’inhumation des combattants Alliés morts en France, à Dieppe ou dans ses environs, pendant la Seconde Guerre mondiale. Au total, 955 soldats sont inhumés dans ce cimetière : 707 Canadiens, 232 Britanniques, 4 Néo-zélandais, 3 Australiens, 3 Français, 2 Polonais et 1 Indien.

    vertus1949.jpgLes autres corps n’ont pu être identifiés. Une grande majorité d’entre eux, 783, ont péri lors de l’Opération Jubilee. Les autres victimes du 19 août 1942 reposent dans d’autres cimetières français, dans les environs de Dieppe pour certains, ou à l’étranger. Les victimes du Raid décédées en Grande-Bretagne reposent pour la plupart au cimetière militaire de Brookwood dans le comté de Surrey.

    hautot-vertus.jpg

  • Mini-sites > 19 août 1942 > Les lieux de mémoire

    Les monuments commémoratifs

    Des témoignages à travers la ville

    A travers la ville, vous pouvez retrouver les lieux des combats où une stèle a été érigée.

    Le plan des monuments en PDF réalisé en cololaboration avec l'Onac.

    monument-mont-royal-dieppe.jpg

     

     

  • Mini-sites > 19 août 1942 > Les lieux de mémoire

    Le mémorial du 19 août 1942

    Memorial2.jpgLe Mémorial du 19 août 1942, dédié à la mémoire des soldats tués lors de l'opération Jubilee, est hébergé dans le Petit Théâtre à l'italienne construit en 1826. Ce dernier abrite des tenues, journaux, documents, objets, maquettes, en hommage aux soldats, marins et aviateurs alliés ayant participé au Raid Anglo-Canadien.

    Une projection d'un film sur l'opération "Jubilee" est présentée.

    Renseignements :

    Mémorial du 19 aout 1942
    Place Camille Saint-Saëns 76200 Dieppe

    • le site de l'association

    Tarifs :

    Entrée adulte 3.50 €
    Entrée groupe (10 personnes minimun) / prix par personne : 2,50 €
    Entrée enfant (moins de 16 ans) : gratuit

  • Mini-sites > 19 août 1942 > Les lieux de mémoire

    19 août 1942 : expositions thèmatiques de la médiathèque

    Le retour des prisonniers de guerre dieppois

    Le bilan civil et matériel du  raid manqué du 19 août 1942 est désastreux : la ville est en ruine et des habitants sont morts au court de cette journée. Dès le lendemain, l’armée allemande voit dans cet événement un outil de propagande opportun.

    Hitler souhaitant mettre en avant la bonté de l’armée allemande accepte de libérer les prisonniers de guerre dieppois.
    La propagande allemande prépare cette libération anticipée et organise une vaste manifestation à Serqueux pour le retour du premier convoi le 12 septembre 1942.
    Malgré l’interdiction des autorités allemandes, la population dieppoise s’amasse devant la gare pour accueillir les prisonniers : 10000 personnes sont présentes.
    La presse fait écho du geste allemand  en présentant généreusement ces prisonniers enfermés depuis vingt-huit mois dans des camps.

    Un second convoi arrive le 22 octobre 1942 avec seulement 316 prisonniers.
    Il faut attendre le 15 mai 1943 pour voir arriver un troisième convoi avec 281 prisonniers, sans discours, ni cérémonie. Il est  envisagé le retour des prisonniers manquants, mais le quatrième convoi n'arrivera jamais. Au total, 1581 prisonniers de guerre dieppois sont libérés. Cliquez ici pour voir l'exposition : "Le retour des prisonniers de guerre dieppois".

    La journée du 19 août 1942

    Au petit matin, le 19 août 1942, des troupes alliées débarquent sur les plages de Dieppe et de ses alentours. Vers 15h, le « raid » se termine. Le bilan matériel et humain est très lourd.

    Les Alliés enregistrent 1200 tués (dont 913 Canadiens), 1 600 blessés et plus de 2 000 prisonniers. Parmi la population civile de la région dieppoise, on compte près de 50 morts. Les allemands perdent 350 hommes.

    En moins de dix heures, près de 1700 personnes trouvent la mort au cours de cet affrontement.

    Les assauts ont provoqué de nombreuses destructions. Parmi les plus impressionnantes, il y a la Manufacture des Tabacs et l'Hôtel Régina qui ont brûlé très rapidement.

    Ce bilan traduit l'intensité des combats du raid du 19 août 1942 sur Dieppe. Cliquez ici pour voir l'exposition : "La journée du 19 août 1942".

    La Vie Quotidienne à Dieppe sous l'occupation

    Sous l'occupation allemande, Dieppe est une ville sous peuplée car de nombreux habitants ne sont pas revenus après l'exode de 1940. L'économie dieppoise est exsangue. Toutes les activités maritimes locales sont interdites par l'occupant. Dès les premiers mois de guerre, de nombreuses restrictions alimentaires sont mises en place.

    Chaque dieppois lit assidûment la Vigie qui annonce les dates de distributions exceptionnelles d'aliments comme la pomme de terre, la viande ou le poisson. Malgré l'interdiction d'augmenter les prix, les tarifs s'envolent. La faim fait désormais partie du quotidien d'une grande majorité de la population.

    A partir de juin 1942, l'instauration du Service du Travail Obligatoire (STO) contraint une partie de la population à s'exiler en Allemagne.

    La résistance dieppoise est démantelée  dés la fin de l'année 1941. Ce n'est qu'en 1943 qu'elle pourra se réorganiser solidement et reprendre le combat. Cliquez ici pour voir l'exposition : "La vie quotidienne à Dieppe sous l'occupation".

  • Mini-sites > 19 août 1942 > Les lieux de mémoire

    Fonds canadien de la médiathèque

    Plus de 500 livres sur le Canada

    Les thèmes abordés sont la Religion, l'Histoire, la Géographie, l'Economie, la Nouvelle-France, la Littérature, le 19 août 1942 et les relations franco-canadiennes.
    Ces collections ont été successivement constitués par les bibliothécaires dieppois qui ont toujours accordé une place majeure aux Canadiens dans leurs politiques documentaires.

    Religions

    Ce fonds fait essentiellement référence à l'histoire de l'Hôtel-Dieu de Québec depuis son origine avec les Sœurs Ursulines de Dieppe, fondatrices de cet hôpital.
    47 lettres autographes de deux Ursulines  adressées à M. Féret, apothicaire à Dieppe, constituent le fleuron de cette collection.

    19 Août 1942

    Au petit matin du 19/08/1942 les alliés, la plupart canadiens, débarquent sur les côtes dieppoises : L'opération Jubilee commence. Cette opération militaire est un échec. Elle se solde par un bilan matériel et humain, catastrophique. Chaque année le 19 août, on commémore cette journée en réunissant canadiens et français à Dieppe.

    Histoire

    Ce fonds est constitué d'ouvrages retraçant l'histoire canadienne :  des premiers colons aux célébrations du 19/08/1942.
    L'essentiel des livres est consacré aux liens existants entre les normands et les origines du Canada français.

    Relations Franco-Canadiennes

    Ce thème développe  les liens qui unissent canadiens et français, des premiers  voyages d'exploration du XVIe aux relations actuelles entre les deux pays.

    Nouvelle-France

    Colonie du Royaume de France, située en Amérique du Nord de 1534 à 1763.
    Sa capitale était la ville de Québec. L'Acadie, le Canada, la Louisiane et Terre-Neuve constituaient le territoire de la Nouvelle-France.

    Géographie

    La géographie canadienne est abordée à partir d'ouvrages sur les milieux naturels et la démographie. 

    Économie et Politique

    Les questions politiques, économiques et sociales canadiennes sont évoquées dans cette partie du fonds. Pêcheries, industries, manufactures, statistiques et commerce composent l'essentiel de cette collection.

    Arts et Littérature

    De nombreux auteurs canadiens francophones sont représentés dans cette partie. Des essais traitant de l'histoire de la littérature canadienne-française permettent également d'appréhender ces écrivains.

    On peut également y trouver un bon nombre de contes et légendes canadiennes. D'autres ouvrages abordent l'architecture canadienne.

  • Mini-sites > 19 août 1942 > Les lieux de mémoire

    Les associations

    Plusieurs associations travail à gardez la mémoire du raid du 19 août 1942.

    Association JUBILEE

    Préserver le souvenir du Raid du 19 août 1942, les relations avec les vétérans, développer les recherches historiques. Entretien et développement du mémorial du 19 août 1942.

    Mémorial du 19 Août 1942 – Place Camille Saint-Saëns 76200 DIEPPE
    Contact : Martine Pietrois / Mémorial 02 35 84 80 67 - http://www.dieppe-operationjubilee-19aout1942.fr

    Association « Je Me Souviens »

    Commémorer les liens qui unissent le Canada et Dieppe par le biais d' expositions, de rencontres, d'échanges etc.
    Contact : Bruno Ménard - http://www.jemesouviensdieppe.com

    Association 89eme DIUS 1945

    Restauration, exposition et collection de véhicules militaires
    Maison des Associations 14 rue Notre Dame 76200 Dieppe
    Contact : Marc Houriez - 02 35 84 17 62

    Cercle maritime de Dieppe "Mers et marines"

    Le Cercle maritime de Dieppe est un pôle pour la mémoire maritime et de propositions pour les métiers de la mer.
    Maison des associations 14, rue Notre Dame 76200 Dieppe
    Contact : Guy Roulland - 02 35 84 29 19 / 02 35 04 35 77
    cerclemaritime.dieppe@orange.fr

    A voir aussi

    "Fragments de mémoire", un film sur le sur le raid de 1942. Pour le 70e anniversaire, il a été édité un DVD français-anglais, en partenariat avec Les Informations dieppoises. www.operation-jubilee.com